Dolce Gabbana : le luxe à l’italienne

Dolce & Gabbana c’est avant tout l’histoire d’une rencontre et d’une passion artistique.

La maison Dolce & Gabbana est connue pour ses créations extravagantes, son abondance de motifs et de joyaux. Les créateurs trouvent l’inspirations dans les films des années 40 ainsi que dans l’histoire et le life style italien.

Ils déclarent être plus soucieux de créer les meilleurs vêtements, ceux qui mettent le plus en valeur, plutôt que de lancer des tendances.

 

« Ils trouvent le moyen de sublimer la moindre robe noire, ou le moindre chemisier boutonné jusqu’au col

– Rossellini –

Les icônes de la maison 

Sofia Loren pour son élégance et son caractère

Monica Bellucci pour le côté femme fatale 

Marcello Mastroianni pour son charisme

 

Aujourd’hui sur Archived nous allons parler des pièces d’archives Dolce & Gabbana, qui sont en ce moment très prisés.

L’histoire de la marque italienne iconique.

Domenico Dolce est né en Sicile en 1958 et Stefano Gabbana est né à Milan en 1962. 

Dès son enfance Domenico est bercé par le monde de la mode, à l’âge de 6 ans il dessine et réalise ses premiers vêtements. De son côté, Stefano suit des études de graphisme mais s’orientera vers le stylisme.

Leurs première rencontre a lieu par téléphone dans les années 70, lorsque Dolce contacte Gabbana pour un emploi dans la société Giorgio. Une fois embauché, Gabbana le prend sous son aile.

Ils fondent leurs marques respectives, qu’ils associent en 1985 avec le conseil de leurs comptable, les deux amants s’associent et créent Dolce & Gabbana.

Le duo présente en Octobre 1985 leurs première collection en même temps que cinq autres jeunes marques à l’occasion de la semaine de la mode à Milan.


Vogue Italie, 1985 – Linda Evangelista porte du D&G

 

Cette collection se nommera “Real Women”, en référence aux femmes qui avaient défilé pour eux et qui n’étaient pas des professionnelles. 

 

« Ils sont un secret, connu d’une poignée de rédacteurs de mode italiens  » Michael Gross – 1992

 

Ils ouvrent leur première boutique en 1986 et présentent leur collection suivante la même année. 

Dolce & Gabbana – défilé S/S 1986

 

Dans cette collection, Dolce s’inspire de ses racines siciliennes. Les photos prise par le photographe Ferdinando Scianna pour la campagne publicitaire de la collection. Dévoile des images en noir et blanc, hommage au cinéma italien des années 1940

En 1990, ils lancent leur première collection pour hommes, qui recevra le Woolmark Award en 1991 .

Cette année-là, la maison s’installe dans ses premier locaux et commencent à créer des robes de soirée.

Ils habillent Madonna d’un corset de pierres précieuses et d’une veste assortie pour la première de Truth or Dare : In Bed with Madonna ” au Festival de Cannes.

Madonna habillée en Dolce & Gabbana,

à la première de » Truth or Dare : In Bed with Madonna

 

« Leurs vêtements sont sexy avec une touche d’humour comme moi ”

– Madonna –

 

En 1994, la compagnie lance sa deuxième ligne principale D&G. Et diffuse le premier défilé de cette ligne exclusivement sur internet.

La même année, Dolce & Gabbana créent également les costumes du film « Romeo + Juliet »


Les acteurs de Romeo + Juliet habillés en Dolce & Gabbana

 

Dans les années 90, Dolce & Gabbana ouvre sa première boutique au Japon après la signature d’un accord avec le groupe Kashiyama. 

Premiére boutique japonaise Dolce & Gabbana –

New Ginza 5 Bldg , Ginza, Chuo-Ku – Tokyo

Les tendance Dolce & Gabbana

En 2002, les corsets : élément clé des premières créations de Dolce & Gabbana, sont redécouverts par de nombreux grands stylistes européens, les reconnaissant comme une tendance montante.

 

“Dolce & Gabbana, avec leur style hyper féminin, rompait avec la mode sérieuse et sage qui dominait au cours de la décennie 1990.”

– Nirupama Pundir –

 

Au cours de ces années, Dolce & Gabbana commencent à organiser des présentations privées de leurs nouvelles collections afin de vendre leurs pièces avant qu’elles ne soient connues du public et ainsi prévenir la copie de leurs modèles par des sociétés de prêt-à-porter bas de gamme.

 

Aujourd’hui les pièces iconiques de Dolce & Gabbana tels que les sous-vêtements employés comme vêtements (les corset et les agrafes de soutiens gorge), les costumes de gangster à rayures fines et les manteau à imprimé extravagants, se revendent à prix d’or sur le marché des archives de créateur.

CatégoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.